Eaux



L’eau est indispensable pour la vie mais peut comporter des risques pour notre santé

L’eau , qu’elle soit douce, salée, de l’eau de pluie, de l’eau souterraine ou de l’eau superficielle, peut être souillée par des matières qui peuvent la rendre nocive. Polluée, elle est à l’origine de différentes maladies et peut altérer gravement la santé.

Tout d’abord, elle peut être contaminée par les matières organiques. Ainsi, les chlorures et les nitrates contenus dans les déchets humains et animaux aussi peuvent contaminer les eaux souterraines des puits peu profonds.

La pollution bactériologique concerne notamment les eaux usées car elles contiennent des bactéries nocives.

Les produits chimiques qui polluent l’eau sont issus des engrais et des produits phytosanitaires qu’on utilise, comme les insecticides, pesticides ou fongicides employés couramment pour éliminer les insectes et protéger les végétaux. Ces produits peuvent être charriés par les eaux de ruissellement et polluer les nappes phréatiques. Les engrais chimiques sont transportés dans les lacs ou les rivières par les eaux de pluie et entraînent ainsi la dégradation de l’eau.

Le domaine de l’industrie est lui aussi très nocif pour l’eau, soit à cause du réchauffement de sa température dans certaines industries comme l’industrie nucléaire, soit à cause des déchets industriels charriés par les eaux de ruissellement ou déversés directement dans les rivières ou dans la mer.
L’eau peut également être polluée par les métaux, les plus dangereux étant ceux employés dans les industries nucléaires car ils peuvent être radioactifs.

Enfin, notons que les causes principales de la pollution marine sont les marées noires provoquées par les naufrages des pétroliers ainsi que les déchets rejetés par les usines au fond de l’océan.

La lutte contre la pollution de l’eau n’est pas toujours évidente car les produits contaminants sont parfois difficiles à détecter : enfouis au fond des océans, mélangés avec l’eau et donc invisibles à l’œil nu… Il arrive en outre qu’une matière polluante ne produise ses effets toxiques que beaucoup plus tard, alors qu’elles se sont déjà infiltrées très profondément dans le sol. La qualité de l’eau dépend alors de la dissolution des polluants jusqu’à leur disparition totale.

Le traitement des eaux usées doit donc se faire avant leur réutilisation ou leur rejet dans les oueds. Il faut récupérer les matières organiques solides par un tri manuel ou mécanique et les détruire et augmenter le nombre de stations d’épuration existantes. Pour les produits phytosanitaires, certains produits contenant une quantité trop élevée de produits toxiques doivent être retirés du marché et l’utilisation de produits naturels plus écologiques

Bonnes Pratiques

-
Diminuer la consommation d’eau par le suivi et la maîtrise de la consommation d’eau : sensibilisation sur l’usage de l’eau potable, rationalisation de l’arrosage.

- Minimiser le risque de rejets de produits toxiques par des actions de sensibilisation, un contrôle
des produits et une utilisation accentuée de produits à moindre impact sur l’environnement.

- Mieux utiliser le cycle de l’eau En optimisant le réseau d’eau potable, et en intégrant dès la construction la récupération de l’eau de pluie des toitures à des fins d’arrosage.